Dictionnaire pratique du droit humanitaire

« Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus.

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

UNICEF Fonds des Nations unies pour l’enfance

Organisation et fonctionnement

L’UNICEF est un organe subsidiaire des Nations unies et siège à New York. Il a été créé en 1946 par l’Assemblée générale de l’ONU sous l’appellation : Fonds d’urgence international des Nations unies pour les enfants. C’est en 1953 qu’il est devenu une agence permanente. Il rend son rapport annuel à l’Assemblée générale et au Conseil économique et social (ECOSOC).

Les 36 membres de son conseil d’administration ( Executive board ), l’organe directeur, sont élus par l’ECOSOC pour trois ans, selon une répartition régionale des sièges. Les principaux pays contributeurs et bénéficiaires y sont représentés. Il siège une fois par an. Le directeur exécutif est nommé pour cinq ans par le secrétaire général de l’ONU, en consultation avec le Conseil. C’est Anthony Lake qui occupe ce poste depuis le 1ermai 2010. L’UNICEF emploie environ 8 200 salariés.

Les contributions au budget sont entièrement volontaires. Les États y participent à hauteur de 68 %. L’UNICEF recueille également des fonds auprès des particuliers, notamment grâce à la vente de cartes de vœux (11 %), par le biais des comités de soutien nationaux dans les pays industrialisés. En 2010-2011, le budget se montait à plus de 10,4 milliards de dollars, dont les arriérés de contributions et l’exercice biennal pour 2010-2011. Le conseil d’administration définit l’allocation du budget par pays selon trois critères : taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, PNB par habitant, nombre d’enfants dans la population.

Compétence

Le mandat de l’UNICEF consiste à aider les gouvernements à répondre aux besoins essentiels des enfants et à favoriser leur plein épanouissement. En 1996, le conseil d’administration a adopté une nouvelle résolution sur le mandat de l’organisation, y incorporant l’engagement de défendre les droits de l’enfant et d’imposer ces droits comme « des principes éthiques durables et des standards internationaux de comportement à l’égard des enfants ».

Missions

  • L’UNICEF assiste les gouvernements dans des programmes à long terme visant à l’amélioration de la qualité de vie des enfants : santé, vaccination et nutrition, prévention sanitaire, éducation primaire, situations particulièrement difficiles (enfants des rues, orphelins, enfants dans la guerre).

Comme tous les autres organes et agences des Nations unies, « le Fonds n’exercera son activité dans aucun pays sans avoir au préalable consulté le gouvernement intéressé et avoir obtenu son assentiment » (AG rés. 57 (I) 1946, art. 2.c).

  • Dans les situations d’urgence, il répond aux besoins urgents des enfants et de leur mère en proposant des programmes d’assistance au gouvernement, dont la prévention, la nutrition et l’hygiène ainsi qu’une éducation de base et une réhabilitation psychosociale. Il collabore avec les organes intéressés du système des Nations unies, par exemple en assurant certaines coordinations dans le domaine humanitaire. C’est l’une des agences leader du Comité permanent interagences, dirigé par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires.
  • Il développe en outre des activités d’évaluation et de recherche pour « mieux comprendre les communautés avec lesquelles il travaille », et ainsi accroître l’efficacité de ses actions.
  • L’UNICEF travaille en collaboration avec le Comité des droits de l’enfant, organe de suivi de la convention sur les droits de l’enfant de 1989. Ce texte prévoit que le Comité peut inviter les institutions spécialisées, et notamment l’UNICEF, à formuler des recommandations (art. 45.a et b). Le conseil d’administration a décidé en 1991 d’œuvrer à l’application de la convention, fixant ainsi une orientation de travail à l’organisation en fonction de ce nouvel instrument international qui entre dans son champ de compétence (la protection de l’enfance). L’UNICEF s’est engagé au sein du Comité des droits de l’enfant à promouvoir les droits de l’enfant et à surveiller l’application de cette convention dans les différents pays.

Enfant

  • Depuis l’adoption de la convention de 1989 sur les droits de l’enfant, l’UNICEF organise des campagnes de sensibilisation et de pression en faveur de l’enfance, en particulier pour pousser les États à ratifier ce traité, qui l’est maintenant par tous les États excepté les États-Unis et la Somalie. Il associe dans cette activité des personnalités connues, qui sont « ambassadeurs itinérants ».
  • Enfin, l’UNICEF a un rôle de centre d’information sur la situation de l’enfant dans le monde par le biais de publications, de conférences et de centres de documentation.

Relations avec les ONG

Dans les situations d’urgence, en coordination avec les organismes des Nations unies et les organismes humanitaires, l’UNICEF développe avec des partenaires opérationnels des programmes de secours pour les enfants.

Il travaille avec les ONG, qui bénéficient déjà d’un statut consultatif auprès du Conseil économique et social de l’ONU. Ces ONG peuvent assister aux travauxdu Conseil d’administration, y faire circuler des documents et même, sur accord du président, faire des interventions orales.

Contact

UNICEF

3 United Nations Plaza

New York, NY 10017 /USA

Tél. : (00 1) 212 326 70 00/Fax : (00 1) 212 888 74 65

http://www.unicef.org

Pour en savoir plus

UNICEF, À la découverte de l’UNICEF , UNICEF, 2004, 24 p.

Article également référencé dans les 2 catégories suivantes :