Dictionnaire pratique du droit humanitaire

« Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus.

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

FAO : Food and Agriculture Organization (Organisation pour l’alimentation et l’agriculture)

L’Organisation

Institution spécialisée des Nations unies créée en 1945, la FAO compte 194 États membres plus l’Union européenne en tant que membre observateur. Elle siège à Rome.

Mandat

La FAO a pour mandat de « libérer l’humanité de la faim », de « permettre à tous d’avoir accès à tout moment à la nourriture dont ils ont besoin pour mener une vie active et saine ». Elle déploie ses activités dans l’agriculture, les pêcheries et forêts, la nutrition. Elle analyse également les aspects économiques de la production et de la distribution. Tout cela en vue d’accroître la quantité et améliorer la qualité des disponibilités alimentaires dans le monde.

Elle a quatre fonctions principales : l’assistance technique, la collecte et l’analyse de données statistiques, le conseil aux gouvernements en matière de politique agricole et enfin, elle est un forum technique où les États et les organisations internationales réfléchissent aux problèmes agricoles.

La FAO n’est pas une agence qui intervient de façon opérationnelle pour gérer le secours alimentaire en cas de pénurie ou de conflit. Cette activité est confiée, dans le système des Nations unies, au Programme alimentaire mondial (PAM).

Structure

La conférence des États membres se réunit tous les deux ans. Elle élit un conseil où 49 États siègent pour trois ans et un directeur général (M. José Graziano da Silva, élu en juin 2011) pour six ans. Le conseil se réunit une fois par an l’année où il n’y a pas de conférence plénière, trois fois l’année suivante. Des conférences sont tenues dans les six bureaux régionaux (Afrique, Asie et Pacifique, Europe, Amérique latine et Caraïbes, Proche-Orient), sur les problématiques locales.

L’Organisation se compose de sept départements : Agriculture et protection des consommateurs ; Développement économique et social ; Pêches et aquaculture ; Forêts ; Services internes, ressources humaines et finances ; Gestion des ressources naturelles et de l’environnement ; et Coopération technique. Elle emploie environ 3 700 personnes (dont plus de la moitié travaille au siège et le reste est disséminé aux quatre coins du monde).

Moyens

Le budget biennal de la FAO se monte à environ 1,6 milliard de dollars pour 2012-2013. Les États membres financent le programme régulier (65 %) sur la base de contributions fixées par la conférence. Cela couvre les frais de secrétariat et les opérations décidées en conférence. Les programmes de terrain (35 %) sont financés par des contributions volontaires des États, des contributions du PNUD et par le budget régulier de la FAO. Ce sont des projets d’assistance spécifiques sur une localité ou une région, préparés sous les auspices de la FAO entre le donateur et le pays bénéficiaire.

La FAO s’est dotée de mécanismes de collecte d’information sur la situation agricole mondiale. Elle compile des données sur les récoltes, les cours mondiaux des denrées, les capacités de production, etc. Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) gère le système mondial d’information et d’alerte rapide (SMIAR). Il collabore aussi avec les organes intéressés des Nations unies, par exemple en assurant une coordination dans le domaine humanitaire. C’est l’une des agences leader du Comité permanent interagences, dirigé par le Bureau aux affaires humanitaires.

Réforme

Un programme complet de réforme de l’organisation et de sa culture a été initié en 2008. La restructuration du siège et la décentralisation du processus de prise de décision ont facilité l’émergence d’une structure plus réactive et se sont également traduites par une réduction des coûts. La FAO étant une organisation fondée sur les connaissances, investir dans les ressources humaines reste sa plus grande priorité. Un programme d’encadrement, un système de rotation du personnel et un nouveau programme de jeunes cadres ont ainsi été initiés avec pour but de renforcer les capacités de l’organisation.

Organisation mondiale de la santé (OMS)FamineSecoursAlimentationRavitaillement .

Contact

FAO

Viale delle Terme di Caracalla

00100 Rome / Italie

Tél. : (00 39) 06 57 051

Fax : (00 39) 06 57 05 31 52

FAO : http://www.fao.org

Article également référencé dans les 2 catégories suivantes :