Dictionnaire pratique du droit humanitaire

« Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus.

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Blocus

Opération militaire bloquant totalement le mouvement maritime en provenance ou à destination d’un port ou d’une côte. Le blocus peut également être aérien. On utilise le terme de « siège » pour les opérations militaires terrestres d’encerclement ou d’isolement. Le blocus est un acte de guerre réglementé par le droit international (déclaration de Paris de 1856 arrêtant certaines règles de droit maritime en temps de guerre ; art. 1 à 22 de la déclaration de Londres de 1909 relative au droit de la guerre maritime). Il ne faut pas confondre blocus et embargo. L’embargo fait partie des sanctions économiques qui peuvent être adoptées dans le cadre de l’ONU ou d’une autre organisation internationale pour imposer une décision à un État.

Qu’il y ait blocus ou embargo, le droit humanitaire oblige les États à accorder malgré tout le libre passage des secours de caractère humanitaire et impartial, et indispensables à la survie de la population civile (GIV art. 23 ; GPI art. 70 ; GPII art. 18.2).

Droit d’initiative humanitaireGuerreMéthodes de guerreBiens protégésSecoursEmbargoSiègeSanctionComités des sanctions .

Pour en savoir plus

Bugnion F., Le Comité international de la Croix-Rouge et la protection des victimes de la guerre , CICR, Genève, 1994, p. 952-971.

Article également référencé dans les 2 catégories suivantes :